Connectez-vous avec nous

Life

Intelligence spatiale – 13 façons d’aider les enfants à s’améliorer

L’intelligence spatiale, l’intelligence visuo-spatiale ou le QI spatial, est cruciale dans de nombreux domaines académiques et professionnels. Malgré son importance, elle est rarement incluse dans le programme des écoles maternelles ou élémentaires1. Heureusement, nous pouvons aider nos enfants à améliorer leurs compétences visuo-spatiales grâce à des activités simples et amusantes en dehors du système éducatif.

Qu’est-ce que l’intelligence spatiale ?

L’intelligence spatiale, également appelée intelligence spatiale visuelle ou raisonnement spatial, est la capacité d’imaginer ou de visualiser dans son esprit la position des objets, leurs formes, leurs relations spatiales entre eux et le mouvement qu’ils effectuent pour former de nouvelles relations spatiales. Il s’agit de la capacité à effectuer une visualisation spatiale et un raisonnement spatial dans la tête.

L’intelligence spatiale est l’une des neuf intelligences de la théorie des intelligences multiples proposée par le psychologue Howard Gardner2. Dans sa théorie des intelligences, Gardner a remis en question la définition étroite de l’intelligence générale en proposant 7 types d’intelligences au départ, et maintenant 9 :

  • l’intelligence spatiale
  • intelligence linguistique
  • intelligence logique-mathématique
  • intelligence musicale
  • intelligence kinesthésique
  • intelligence interpersonnelle
  • intelligence intrapersonnelle
  • intelligence naturaliste
  • intelligence émotionnelle

L’intelligence spatiale implique la compréhension et la mémorisation de l’emplacement relatif des objets dans l’esprit. Les objets, qu’ils soient en 2D ou 3D, peuvent être manipulés par un mouvement mental, une rotation ou une transformation.

Exemples d’intelligence spatiale

Voici quelques exemples d’utilisation de l’intelligence spatiale visuelle.

Dans le test de prisme suivant, pouvez-vous dire, lorsque le 1 est plié pour former un prisme triangulaire, lequel des (2-7) suivants peut être produit ? Remarque : les couleurs ne figurent que sur un côté. Le dos est blanc.

Test du prisme 3D - exemple d'intelligence visuelle spatiale

Pour trouver la réponse, vous devez vous représenter mentalement le pliage du prisme. Pendant que vous le faites, gardez une trace des positions relatives des différents côtés colorés.

Réponse : 2, 3 et 6 sont les bonnes réponses.

L’importance de l’intelligence spatiale &amp ; Plus d’exemples

Nous utilisons fréquemment l’intelligence spatiale pour créer une conscience spatiale dans notre fonctionnement quotidien.

Voici quelques exemples de compétences visuo-spatiales dans notre vie quotidienne :

  • Un enfant imagine où se trouve un jouet dans sa chambre avant d’entrer dans la pièce pour le prendre.
  • Lorsque nous faisons nos bagages, nous visualisons comment les différents articles peuvent s’assembler de manière compacte.
  • Pour assembler un meuble, nous devons faire correspondre les diagrammes bidimensionnels des instructions aux pièces tridimensionnelles du meuble.

Intelligence spatiale et mathématiques

Une aptitude spatiale élevée est particulièrement importante pour l’apprentissage des mathématiques. Des études ont montré que de fortes aptitudes spatiales sont liées à de meilleurs résultats en mathématiques3.

Exemples d’aptitudes spatiales en mathématiques :

  • Un élève crée un objet géométrique mental qui peut être mesuré, déplacé et transformé pour faciliter le calcul géométrique et la reconnaissance des formes.
  • Un mathématicien utilise le raisonnement spatial visuel pour améliorer la comparaison des quantités, l’arithmétique et le sens des nombres.

Compétences visuo-spatiales et STIM

Les compétences visuo-spatiales sont également essentielles dans de nombreux domaines universitaires et professionnels, tels que les sciences, l’informatique, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM).

Les recherches montrent que les étudiants qui obtiennent des résultats élevés aux tests de raisonnement spatial ont tendance à se spécialiser dans les disciplines STEM et à s’orienter vers des carrières STEM4.

Exemples de compétences visuo-spatiales dans les STEM :

  • Un géoscientifique manipule mentalement le mouvement des plaques tectoniques pour voir le processus de formation de la terre.
  • Un neurochirurgien visualise différentes zones du cerveau pour prédire le résultat d’une opération.
  • Un ingénieur civil imagine comment diverses forces peuvent affecter la conception d’un système.
  • Les architectes et les ingénieurs utilisent des matériaux de différentes formes et tailles pour créer des structures stables.

L’habileté spatiale dans d’autres domaines

Les STEM ne sont pas les seuls domaines qui exigent une grande capacité spatiale pour exceller. D’autres domaines de travail exigent également une grande capacité spatiale.

Exemples d’aptitudes spatiales dans la société :

  • Un designer utilise le concept de raisonnement spatial visuel pour améliorer l’expérience utilisateur de son produit.
  • Un artiste crée des arts visuels étonnants.
  • Un gymnaste utilise la conscience spatiale pour effectuer une séquence de mouvements avec le corps humain.

Pour plus d’informations sur la façon de calmer les crises de colère, consultez ce guide étape par étape.

Calmez les colères ebook

Caractéristiques de l’intelligence visuelle et spatiale

L’intelligence visuelle et spatiale est malléable

Les gens ont des processus cognitifs préférés et des styles de pensée cognitifs différents5,6.

Certains sont des penseurs verbaux qui pensent avec des mots. Ils sont plus à l’aise avec les tâches verbales sémantiquement et acoustiquement complexes. Les verbalisateurs préfèrent généralement les explications écrites et orales aux images visuelles et aux diagrammes.

D’autres sont des penseurs visuels qui réfléchissent à des sujets en utilisant des représentations visuelles. Il existe deux types de visualisateurs.

  1. Les visualisateurs spatiaux
    Ils pensent en termes d’images schématiques, de relations spatiales entre les objets et de transformations spatiales. Mais les images qu’ils visualisent manquent de détails visuels.
  2. Les visualisateurs d’objets
    Ils pensent en images colorées, picturales et à haute résolution d’objets individuels.

Les visualisateurs spatiaux possèdent généralement de meilleures compétences spatiales que les visualisateurs d’objets ou les verbalisateurs.

Donc, si votre enfant est un apprenant visuel spatial, il peut avoir une longueur d’avance dans la pensée spatiale.

Cependant, l’intelligence visuo-spatiale n’est pas une capacité fixe. Bien que certaines personnes soient plus douées que d’autres pour le traitement spatial, la bonne nouvelle est que tout le monde peut s’améliorer grâce aux activités visuo-spatiales7.

Grâce à l’entraînement et à la pratique, les compétences visuo-spatiales peuvent être renforcées8,9.

Différence de genre dans le mythe de l’habileté spatiale

Bien qu’il existe de vieilles croyances selon lesquelles les garçons sont plus doués que les filles pour la pensée spatiale, et donc pour les matières STEM, un grand nombre d’études menées ces dernières années ont démoli ce mythe10.

En Amérique, les filles, en moyenne, n’obtiennent pas d’aussi bons résultats que les garçons dans certaines tâches spatiales, notamment la rotation mentale faisant appel à la mémoire de travail spatiale. Ce phénomène pourrait résulter de la manière dont les enfants sont élevés dans cette culture.

Dans une étude récente menée en Italie, 152 lycéens traditionnels ont été divisés en trois groupes et chaque groupe a reçu des instructions différentes pour un test d’intelligence spatiale. On a dit aux participants d’un groupe que les femmes réussissaient mieux que les hommes dans cette tâche, tandis qu’on a dit à un autre groupe que les hommes étaient meilleurs et au troisième groupe qu’il n’y avait aucune différence entre les sexes11. Les résultats ont montré que les femmes du premier groupe avaient des scores similaires à ceux des hommes.

Une autre étude italienne montre que le fait de croire à l’effort plutôt qu’à une capacité innée peut également améliorer les capacités de reconnaissance spatiale.

Les chercheurs ont également constaté que plus un groupe d’hommes et de femmes s’exerce à la pensée spatiale, plus l’écart entre les sexes est faible en ce qui concerne les compétences visuo-spatiales.

Par conséquent, l’attitude et la croyance d’une personne en elle-même, ainsi que l’importance de l’effort, peuvent faire une énorme différence dans la performance aux tâches visuo-spatiales12.

Voici une autre preuve qu’il existe des liens entre l’écart entre les sexes et la façon dont les enfants sont élevés. Dans une communauté reculée de l’Inde où les femmes ont des droits égaux ou supérieurs à ceux des hommes, un tel écart entre les sexes en matière d’intelligence visuo-spatiale n’existe pas13.

L’apprentissage précoce pour prendre un bon départ

Les scientifiques ont découvert que l’éducation précoce joue un rôle important dans la préparation de nos enfants à une réussite ultérieure en matière d’apprentissage spatial14, car le raisonnement spatial commence tôt dans le processus de développement de l’enfant.

Les neuroscientifiques ont découvert que les régions spécifiques du cerveau responsables de la réflexion sur la localisation et la relation spatiale se développent dès la petite enfance15. En fait, les capacités spatiales des enfants d’âge préscolaire peuvent prédire leurs performances futures en matière d’apprentissage des mathématiques au collège et au lycée16.

En tant que premiers enseignants des enfants, les parents peuvent commencer à enseigner aux jeunes enfants, même aux tout-petits, les bases de la pensée spatiale.

Il n’est pas trop tôt pour commencer à familiariser votre tout-petit avec les relations spatiales17. On a constaté que des nourrissons de 4 mois à peine démontraient des capacités de perception spatiale liées à la rotation mentale18,19.

Les aptitudes et les connaissances spatiales sont cumulatives et durables. Ceux qui les maîtrisent dès la petite enfance, quel que soit leur sexe, auront plus d’occasions de les pratiquer et de les améliorer.

Apprentissage auto-motivé

Comment améliorer l’intelligence spatiale

1. Utiliser le langage spatial dans les interactions quotidiennes

Les parents peuvent aider les enfants à améliorer leur intelligence spatiale en utilisant davantage de termes spatiaux dans les interactions quotidiennes.

Le langage spatial est un outil d’apprentissage spatial puissant. L’utilisation de termes spatiaux dans la vie quotidienne est l’une des meilleures activités de sensibilisation spatiale pour les enfants.

Les bébés apprennent mieux lorsqu’on donne un nom aux relations spatiales20. Les enfants d’âge préscolaire dont les parents utilisent davantage de mots spatiaux (comme triangle, grand, haut ou courbé) obtiennent de meilleurs résultats aux tests spatiaux que ceux dont les parents n’utilisent pas ce langage21,22.

Voici quelques exemples de termes spatiaux.

Type de termesExemplesFormescarré, cercle, sphère, triangle, pentagoneAdjectifs dimensionnelsgrande, petite, longue, courte, grande, minuscule, hauteCaractéristiques spatialesdroit, courbé, incurvé, coin, côté, ligne, angle, pointu, tranchant, bordRelations spatialesintérieur, extérieur, dessous, autour, coin, dessus, dessous, devant, derrière, diagonal, en travers

Mais ne vous contentez pas de parler à votre enfant pour lui enseigner les termes spatiaux. Demandez à votre enfant de vous répéter les mots et d’expliquer leur signification. Encouragez votre enfant à utiliser ces termes, lui aussi.

On constate que les enfants qui peuvent utiliser davantage de termes spatiaux obtiennent de meilleurs résultats dans les tâches de reconnaissance spatiale. Vous pouvez les aider à établir des liens entre les relations spatiales et les objets qui les entourent23.

« Le bonbon est-il à l’intérieur ou à l’extérieur du verre ? »

« Pensez-vous que le jouet est sous ou derrière le canapé ? »

« Je vois Lily de l’autre côté de la rue ! »

comment améliorer les compétences visuo-spatiales : Un adulte déplace une voiture jouet pendant que l'enfant la montre du doigt pour améliorer l'intelligence visuo-spatiale.

2. Enseignez les gestes et encouragez les enfants à les utiliser pour expliquer les relations spatiales.

Les gestes de la main sont un outil de communication et d’enseignement puissant. Les enfants apprennent souvent mieux lorsque les gestes sont utilisés par les enseignants que lorsque la parole seule est utilisée24.

Lorsque les enfants utilisent la gestuelle pour indiquer les mouvements des objets, leur intelligence visuelle et spatiale s’améliore également. Cette amélioration est également détectée chez les enfants qui ne font pas spontanément de gestes mais qui le font après y avoir été incités.

3. Apprenez aux enfants à visualiser en utilisant l’œil de l’esprit.

La visualisation consiste à utiliser l’imagerie visuelle pour représenter mentalement un objet qui n’est pas physiquement présent. Il s’agit d’une compétence puissante pour l’apprentissage spatial et la résolution de problèmes.

On peut apprendre aux jeunes enfants à utiliser la visualisation pour améliorer leur capacité spatiale. Par exemple, les jeunes enfants ont souvent un « biais de gravité ». Dans une expérience, lorsqu’une balle tombe, les enfants d’âge préscolaire ont tendance à penser qu’elle apparaîtra directement en dessous, même si la balle tombe dans un tube tordu. Mais lorsqu’on leur demande de visualiser la trajectoire de la balle avant de répondre, davantage d’enfants obtiennent la bonne réponse25.

4. Jouez au jeu de correspondance

Jouez au jeu d’association de construction26. Commencez par assembler une structure simple à l’aide de blocs de construction, puis demandez aux enfants de la faire correspondre en termes de forme et de couleurs27. Vous pouvez également demander à un enfant de construire la structure pendant qu’un autre la copie.

Au fur et à mesure qu’ils se familiarisent avec la construction et qu’ils sont plus confiants dans l’appariement, augmentez la complexité des structures.

5. Jouer aux blocs et construire des objets dans un contexte de narration.

Jouer avec des objets de construction tels que des Lego et des blocs de bois peut augmenter considérablement la capacité de réflexion spatiale d’un enfant.

Mais vous n’avez pas besoin de jouets parfaitement fabriqués. Même quelques boîtes de céréales ou rouleaux de papier toilette peuvent être utilisés pour empiler et construire des structures intéressantes.

Donnez-leur un problème à résoudre. Une étude montre que lorsque les activités de construction de blocs se déroulent dans un contexte de narration, l’intelligence spatiale des enfants s’améliore davantage.

6. Jouez aux tangrams, aux casse-tête non gigognes et à d’autres casse-tête spatiaux ouverts.

Le tangram en pièces de couleurs multiples est un excellent puzzle spatial pour améliorer la conscience spatiale et l'intelligence visuelle spatiale.

Le Tangram est un ancien puzzle chinois composé de sept pièces. Les pièces peuvent être réarrangées en de nombreuses formes différentes telles que des animaux, des personnes ou des objets. Il s’agit d’un outil pédagogique dont il a été prouvé qu’il améliore les capacités spatiales des élèves28.

Le puzzle a été recommandé par de nombreuses sources pour aider à augmenter l’intelligence spatiale des enfants. C’est probablement parce qu’une étude révèle que les enfants d’âge préscolaire qui jouent déjà à des casse-tête obtiennent de meilleurs résultats dans une tâche spatiale de transformation mentale que ceux qui n’y jouent pas. Elle constate également que plus l’enfant joue fréquemment, meilleures sont ses performances29.

Il ne fait aucun doute qu’il existe de fortes corrélations entre la résolution de puzzles et l’intelligence spatiale. Cependant, aucune étude contrôlée n’a été trouvée pour établir une relation de cause à effet entre elles.

Le problème des puzzles est que, contrairement aux tangrams, il n’y a qu’une seule façon fixe d’assembler les pièces. Une étude a révélé que les enfants d’âge préscolaire qui ont joué avec un puzzle à solution unique sont moins innovants et moins flexibles dans la résolution ultérieure de problèmes que les enfants qui ont joué avec un jeu de construction en blocs à solutions multiples30.

Jusqu’à ce que des recherches prouvent les valeurs des puzzles à solution unique, je recommande d’utiliser des puzzles de raisonnement spatial à solutions multiples, comme le tangram, plutôt que des puzzles pour aider les enfants à améliorer leurs compétences visuo-spatiales31.

7. Exposer les enfants à la lecture de cartes

La lecture de cartes peut aider les enfants à acquérir des concepts abstraits de l’espace et la capacité de penser systématiquement aux relations spatiales qui ne sont pas expérimentées directement dans le monde physique.

Les cartes présentent des informations spatiales qui diffèrent de l’expérience directe de la navigation dans le monde. Les enfants peuvent apprendre à penser à de multiples relations spatiales à grande échelle entre différents endroits de manière concrète grâce à la lecture de cartes.

8. Lire des livres à forte connotation spatiale

Des livres comme Zoom et Re-Zoom sont d’excellents livres d’images qui peuvent attirer les enfants dans un monde de visualisation et de pensée spatiale. Le niveau de détail croissant permet d’illustrer les différentes relations spatiales entre les objets.

En lisant ces livres avec les enfants, le parent peut renforcer l’intelligence spatiale par des explications verbales et des gestes.

9. Jouez à des jeux de raisonnement spatial tels que Tetris

Jouer à des jeux vidéo de raisonnement spatial tels que Marble Madness ou Tetris s’est avéré bénéfique pour l’intelligence spatiale des enfants. L’amélioration est plus prononcée chez les enfants de faible niveau d’aptitude32.

Tetris est un jeu d'intelligence visuo-spatiale qui peut améliorer les capacités de raisonnement perceptif chez les adultes comme chez les enfants.

10. Aidez votre enfant à explorer la photographie

La prise de perspective visuelle spatiale est la capacité d’imaginer à quoi ressemblent les choses d’un autre point de vue différent du sien33.

Prendre des photos d’objets sous différents angles peut améliorer la capacité des enfants à adopter différentes perspectives visuelles et à reconnaître les changements d’échelle34.

11. Jouer à l’origami et s’entraîner au pliage du papier

Le pliage mental du papier est utilisé depuis longtemps pour augmenter la capacité de rotation mentale.

Bien qu’aucune recherche n’ait établi de lien entre le pliage physique du papier et l’intelligence spatiale, il n’est pas exagéré de penser que la pratique du pliage physique du papier peut améliorer la capacité de pliage mental du papier.

12. Apprenez à jouer de la musique

Plusieurs études ont montré qu’apprendre à faire de la musique peut améliorer les capacités spatio-temporelles.

Le raisonnement spatio-temporel est la capacité de penser à des relations spatiales qui changent avec le temps. Cette aptitude vous permet de faire mentalement vos bagages l’un après l’autre pour voir comment faire rentrer le plus d’objets.

Notez que ceci est différent de la théorie controversée de « l’effet Mozart » qui prétend que l’écoute de la musique peut améliorer une variété de compétences, y compris la pensée spatiale.

Un examen méta-analytique de 553 études soutient la théorie selon laquelle l’enseignement de la musique, plutôt que l’écoute de musique, est associé à une meilleure intelligence spatiale35.

13. Faites de l’artisanat tridimensionnel

Essayez quelques-unes de ces activités spatiales pour les enfants d’âge préscolaire : https://www.rookieparenting.com/spatial-reasoning-activities-visualize-shapes-through-play/

Infographie sur l'intelligence visuelle spatiale avec des activités de raisonnement visuospatial

Références

Lire la suite
Clic pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Populaires