Connectez-vous avec nous

Life

Comment discipliner un adolescent qui a de mauvaises notes ?

Si vous cherchez des moyens de discipliner un adolescent qui a de mauvaises notes, cet article est pour vous. Au lieu de tout mettre sur le dos de l’adolescence ou d’utiliser des clichés sur l’éducation des enfants, jetons un regard neuf sur la façon d’aider votre enfant à devenir le meilleur qu’il puisse être.

Pour de nombreux parents, le mot « discipline » évoque des images de punition, comme la punition de base, la suppression des privilèges ou la fessée. Vous savez probablement qu’aucune de ces mesures n’est efficace pour remédier aux mauvaises notes d’un adolescent. Elles ne font qu’engendrer des luttes de pouvoir et endommager les relations.

Si ces méthodes de discipline démodées fonctionnaient, nous n’aurions pas autant d’adolescents à problèmes.

Pour les aider à atteindre leur potentiel, nous devons adopter une nouvelle approche pour parler de l’école aux enfants.

Apprentissage auto-motivé

Comment discipliner un adolescent qui a de mauvaises notes

1. Découvrez s’il se soucie de son mauvais bulletin.

Avant de vous concentrer sur ce que vous pouvez faire, comme lui retirer son téléphone portable, lui imposer des conséquences naturelles ou l’obliger à suivre des cours d’été, prenons un peu de recul et regardons la situation dans son ensemble.

Quel est l’objectif de la discipline dans ces circonstances ?

Pour la plupart des parents, le but premier est de s’assurer que leurs enfants n’échouent pas. Ils pourront alors s’inscrire à l’université, être acceptés et avoir un avenir meilleur.

Avant d’agir, posons donc la question : votre enfant veut-il aller à l’université ?

Si votre enfant ne se soucie pas de l’université, c’est la cause sous-jacente de la raison pour laquelle il a une note décevante, pas parce qu’il est « paresseux » ou « ne fait pas assez d’efforts ».

Ce n’est pas parce que nous voulons que nos enfants aillent à l’université que c’est leur objectif. S’ils ne se soucient pas de l’université, il est logique qu’ils ne se soucient pas des notes.

Si c’est le cas, l’étape suivante consiste à découvrir pourquoi ils ne veulent pas aller à l’université, à s’attaquer à ces raisons, puis à trouver comment les aider à comprendre et à apprécier la valeur de l’enseignement supérieur.

2. Enseignez-leur la cause et l’effet

Guidez votre enfant dans la compréhension de la cause et de l’effet. Si votre adolescent veut aller à l’université, vous devez l’aider à comprendre que ses notes actuelles ne suffiront pas à l’y faire entrer.

Les « conséquences logiques » telles que le fait de leur retirer leurs jeux vidéo, de les priver de sortie ou de leur faire faire des tâches supplémentaires ne sont pas si logiques car elles n’ont aucun rapport avec la raison pour laquelle les bonnes notes à l’école sont importantes pour l’inscription à l’université.

Il est essentiel que votre adolescent fasse le lien entre de mauvais résultats scolaires et le fait de ne pas être accepté à l’université. Vous pouvez lui poser des questions ouvertes telles que :

  • Si tu continues à échouer, que va-t-il se passer ?
  • Avec de telles notes, dans quelles universités pourras-tu entrer ?
  • Que se passerait-il si vous ne pouviez pas aller à l’université ?

En réfléchissant à ces problèmes et aux conséquences réelles, ils ont une idée plus claire de l’importance de leur mauvaise note. Apprenez à vos enfants à devenir des penseurs critiques. Ces compétences sont indispensables pour prendre de bonnes décisions à l’âge adulte.

3. Découvrez pourquoi ils luttent

Souvent, votre adolescent veut bien faire, mais pour une raison ou une autre, il n’y arrive pas. Aidez votre adolescent à diagnostiquer le problème et proposez des solutions possibles.

C’est aussi une bonne idée de parler à l’enseignant ou d’assister aux conférences parents-enseignants pour avoir leur avis.

Si votre adolescent a du mal à comprendre les leçons ou s’il n’arrive pas à saisir les concepts à l’école, il aura du mal à faire ses devoirs. Obtenez-lui une aide supplémentaire, par exemple en engageant un tuteur ou en vous inscrivant à un club de devoirs après l’école.

S’ils ont des problèmes de gestion du temps, aidez-les à planifier leur temps d’étude et leurs activités scolaires. Il peut être nécessaire de réduire les activités extrascolaires, comme les sports scolaires, jusqu’à ce qu’il rattrape son retard.

S’ils ne peuvent pas se concentrer en classe, quelle en est la cause ? Est-il victime d’intimidation à l’école ? Ou l’école est-elle trop facile et ennuyeuse, et votre adolescent a besoin de devoirs plus poussés ?

Trouvez la cause profonde de leurs difficultés.

4. Motivez votre adolescent de manière intrinsèque

Changeons de place.

Est-il possible de vous faire faire quelque chose que vous n’aimez pas, et quand vous le faites sans le vouloir, je peux m’attendre à ce que vous fassiez un bon travail ?

Cela n’aurait pas de sens pour la plupart des gens.

La même logique s’applique à nos enfants.

Le désir d’apprendre et de réussir est la clé de la réussite scolaire. Essayer de forcer un adolescent à étudier pour avoir de meilleures notes ne fonctionnera pas.

Pour obtenir de bonnes notes, ils doivent le vouloir.

Aider les adolescents à développer une motivation intrinsèque pour apprendre est la meilleure approche1.

Un adolescent qui est intrinsèquement motivé fait quelque chose parce qu’il aime le processus plutôt que de vouloir des récompenses ou d’éviter les punitions. Lorsque les enfants sont intrinsèquement motivés à apprendre, leurs notes s’améliorent.

5. Donnez-leur un soutien à l’autonomie

Offrir un environnement favorable à l’autonomie est crucial pour la réussite scolaire. Ces enfants ont une meilleure santé mentale et une attitude plus positive2.

Les parents qui reconnaissent les perspectives des enfants, encouragent l’expérimentation, permettent aux enfants de faire des choix et utilisent un langage de contrôle minimal, nourrissent la motivation intrinsèque. Ils sont flexibles et fournissent des justifications raisonnables à leurs demandes à leurs enfants3.

Les adolescents sont motivés lorsqu’ils ont l’impression que leurs actions sont leurs propres choix. La clé de l’autonomie réside dans un comportement coordonné, intégré et volitif.

En revanche, les adolescents dont les parents sont dominateurs ou hélicoptères se sentent impuissants face à leur vie et ne sont pas motivés4.

Quelle est donc la meilleure façon de donner de l’autonomie aux adolescents ?

Le fait d’avoir des choix, de recevoir la reconnaissance de ses sentiments et de pouvoir prendre sa vie en main peut accroître l’autonomie et améliorer la motivation des adolescents.

Punir les adolescents qui ont de mauvaises notes est une forme de contrôle et non d’autonomie. Cela démotivera votre enfant au lieu de le motiver.

une mère encourage sa fille à étudier

6. Renforcer la relation parent-enfant

Une relation parent-enfant solide peut renforcer la motivation intrinsèque de votre adolescent à réaliser5.

Lorsque votre enfant se sent accepté et attaché à vous, il veut adopter vos valeurs. En d’autres termes, si vous accordez de l’importance à l’éducation, il voudra lui aussi faire ce qu’il faut.

Il est essentiel de maintenir une relation positive avec votre enfant car vous pouvez devenir son moteur pour s’améliorer à l’école. C’est une autre raison pour laquelle la punition n’aidera pas votre enfant à devenir plus motivé.

L’amour motive. Une relation faible ou endommagée ne le fait pas.

L’amour dur ne motive pas et ne fait que nuire à la relation parent-enfant.

Au lieu de cela, pratiquez une discipline positive pour préparer votre enfant à la réussite.

7. N’utilisez pas de punitions et ne payez pas votre adolescent pour qu’il ait de bonnes notes.

La motivation extrinsèque consiste à motiver quelqu’un par des récompenses ou des punitions. La motivation extrinsèque est l’opposé de la motivation intrinsèque.

Les motivateurs extrinsèques sont contre-productifs pour motiver les adolescents.

Les punitions physiques sont encore plus néfastes. Elles n’améliorent pas leurs notes et il est prouvé qu’elles nuisent au développement de l’enfant6.

Payer pour les notes revient à soudoyer votre enfant pour qu’il étudie. La corruption n’est pas la bonne façon de motiver quelqu’un, surtout les enfants.

Cela peut sembler fonctionner au début, lorsqu’ils sont encore au collège. Mais êtes-vous prêt à corrompre votre enfant jusqu’à l’université, et pour le reste de sa vie ?

Besoin d’aide pour motiver les enfants ?

Si vous recherchez des conseils supplémentaires et un plan réel étape par étape, ce cours en ligne Comment motiver les enfants est un excellent point de départ.

Il vous donne les étapes nécessaires pour identifier les problèmes de motivation chez votre enfant et la stratégie que vous pouvez appliquer pour aider votre enfant à développer sa motivation personnelle et à devenir passionné par l’apprentissage.

Une fois que vous connaissez cette stratégie basée sur la science, motiver votre enfant devient facile et sans stress.

Dernières réflexions sur la façon de discipliner un adolescent qui a de mauvaises notes

N’oubliez pas que les résultats scolaires ne déterminent pas s’il s’agit de bons enfants ou non.

L’éducation est importante, mais ce n’est pas la seule chose qui compte dans la réussite ou le développement sain d’un enfant. Il est tout aussi important, sinon plus, d’avoir un lien solide avec votre adolescent que d’obtenir un bon A.

En résumé, pensez à ce qui sera le plus important pour vous dans 20 ans, et cela vous servira longtemps.

Références

Lire la suite
Clic pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Populaires