vendredi 29 mars 2019

Je suis une maman bienveillante et j'ai crié...


Avant même de vouloir un bébé j'étudiais déjà la question de la bienveillance. Je lisais des livres, j'allais à des conférences, je pratiquais lors de mes stages en crèche et ça me valait de supers notes en fin de session.
J'ai toujours voulu être une maman bienveillante, calme, à l'écoute de mon enfant. Crier ? oh non, au grand jamais ! J'ai toujours dit que je voulais un enfant pour le faire grandir comme un petit être à part entière. Nous serions tous égaux mon bébé, son papa et moi. Je suis tombée enceinte, j'ai eu mon bébé et il a fallu mettre en pratique tout ce que j'ai appris 5 années durant. Heureuse de constater aujourd'hui, que je suis une mère bienveillante. Oui, j'ose sans aucun complexe me qualifier de parent bienveillant. Et j'avoue que je suis assez fière du rôle que je porte. Oui, je me sens épanouie et vraiment à ma place dans ce rôle de maman que j'ai choisie, mais cela ne m'a pas empêché de crier sur mon bébé. J'ai crié J'ai crié J'ai crié Merde qu'est-ce que je m'en suis voulue ! Qu'est-ce que j'ai pu culpabiliser d'avoir crié, 1 fois, 2 fois, 3 fois... Je me suis sentie défaite de ma fonction sur le coup et ne comprenant pas pourquoi j'en arrivais à crier, j'ai discuté avec mes amies qui partagent la même valeur éducative que moi et là, j'ai compris. Être une maman bienveillante ne veut absolument pas dire que tu n'as pas le droit de crier, d'être triste, fâchée, frustrée, agacée, ... Bien au contraire! Par contre, notre but est d'apprendre à nos enfants, comment faire pour gérer au mieux et dans la communication bienveillante toutes ses émotions "négatives" qui nous submerge. Rendez-moi mon badge de maman, bienveillante à présent et reprenez le vôtre également. Car si vous n'en pouvez plus et que malheureusement vous criez, dites-lui ! Si vous pleurez car vous êtes triste, expliquez-lui ! Si vous êtes agacés, à bou, Ko, ... DITES LUI ! Parlez-en, exprimez-le, montrez-le, discutez-en "Je suis fâché et j'ai crié, je suis désolé, toi, comment réagis tu lorsque tu es en colère ?" "Je suis triste alors j'ai besoin de m'isoler un peu, veux-tu bien que nous lisions un livre différent tous les deux ?" "J'ai besoin de me reposer mon coeur, je suis fatigué car je n'ai pas bien dormi ses temps-ci, voudrais-tu toi aussi faire une sieste ?" La bienveillance finalement ne se trouve pas que dans les émotions positive, non, elle se trouve également dans les émotions dites négatives (Attention parfois pleurée ou crié peut se révéler être positif !). Comme dirait ma chère amie, nous sommes tous humain et être en colère, avoir besoin de crier ça fait partie de la nature humaine. J'avais besoin de vous écrire cet article en espérant qu'un maximum de parents pourront le lire parce que je trouve qu'il est temps de mettre le holà sur ce mite du parent bienveillant qui n'a jamais élevé la voix. Elle me disait également que c'est très instructif pour un enfant de voir que son parent peut aussi se mettre en colère parce que pour lui. En gros, vous lui donnez les clés qu'il à besoin pour savoir comment se comporter lorsqu'il est face à une situation de forte émotion. De son jeune âge, le petit enfant apprend en se référant à ce qu'il voit alors la prochaine fois que montera en vous un volcan émotionnelle, repensez à mon article et demandez vous, comment vais-je lui apprendre à gérer cette émotion qui me submerge... Je suis Sarah, je suis maman, maman bienveillante et j'ai crié






1 commentaire: