jeudi 16 novembre 2017

Notre expérience cododo, sommeil avec un nouveau né.

Elle fait dodo dans mes bras, elle dort à coté de moi. Quand son papa joue, elle dort sur lui, dans notre lit elle passe sa nuit.

J'ai choisi le cododo. Et je ne regrette pas.

Voici Lilo, elle a deux mois et demi et elle ne fait toujours pas ses nuits. Pourtant, je ne suis pas fatiguée. C'est prétentieux de te raconter ça me diras-tu et pourtant, c'est la vérité.

Lorsque Lilo était encore dans mon ventre, vous m'aviez beaucoup demandé si j'allais la prendre avec moi ou la mettre dans son lit. Je n'ai jamais pu vous répondre vraiment puisque j'attendais de devenir sa maman pour savoir comment réagir avec elle. Ensuite, elle est née et j'ai su.
Nous allions pratiquer le cododo. C'était vital, c'est vital !



En fait, l'avoir à porter de sein (si si je vous jure) c'était un véritable atout. Je me réveillais lorsqu'elle gémissait, je n'avais pas à attendre qu'elle pleure pour l'entendre puisqu'elle était tout près de moi. Je la mettais donc au sein super vite ce qui avait pour conséquence de me rendormir aussi tôt. Elle prenait le sein et elle, elle buvait puis se rendormait directement avec la chaleur de mon corps et de mon lit tout chaud. Je vous avoue que les tétées de nuit je ne les connais pas ! je ne sais absolument pas si elle boit longtemps parce que pendant qu'elle boit, moi je dors. 
Pour le change, ma sage-femme m'avait conseillé de le faire sans sortir de notre lit. Nous avions donc ses couches, les cotons et le liniment à côté de nous et nous mettions la salle par terre en attendant le petit matin. Le tout, fait dans le noir pour rester un maximum endormi. Résultat, nous nous rendormions directement puisque nous n'étions presque pas sorti de notre cycle de sommeil.

Si j'avais eu à me lever, allumer les lumières, me prendre le changement de température : Lit et pièce de la maison ou si j'avais dû marcher tout simplement, j'aurai cassé mon cycle de sommeil et mon rendormissement aurait été plus difficile. De même pour Lilo qui aurait surement confondu le jour et la nuit.





Je n'ai absolument pas peur qu'elle "prenne le pli" comme on le dit souvent. Je sais que lorsqu'elle aura toute l'assurance dont elle à besoin et qu'on lui donne, elle sera prête à aller dans son lit à elle. D'ailleurs, à l'heure où j'écris ces quelques lignes elle dort paisiblement et seul dans son hamac. Chose encore impossible il y a deux mois de ça. Nous vivons dans un monde ou faire grandir les enfants trop vite est devenu le maître mot et moi je dis merde à cette méthode éducative. Je veux lui laisser le temps. Je veux lui donner de l'assurance, de l'amour et de la confiance pour que d'elle-même, elle puisse grandir. Je suis persuadé que ça marchera, je nous fais confiance, je sais qu'elle y arrivera elle a finalement juste besoin de temps.
On entend souvent dire que si bébé reste trop près de nous, que si nous le portons H24 il deviendra enfant roi et nous voudra plus vous lâcher. Il n'en est rien ! Plus vous le porter durant les premiers mois/années de sa vie et plus vous lui donner d'assurance et de confiance pour aller vers le monde.


Voici donc mon histoire. C'est pas une histoire parfaite, ce n'est pas non plus la meilleure manière de faire. Mais c'est une manière qui fonctionne chez nous et que je voulais vraiment vous partager :) 




4 commentaires:

  1. j'aurai pu écrire ces lignes, tout à fait ce que je pense ;) bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  2. Il a six mois vêtements. Il dort à côté de nous c'est le plus rassurant pour moi je crois que le cododo fait des enfants épanouis souriants confiants

    RépondreSupprimer
  3. Ma fille a été dans le cododo jusau1 ses 4 mois après elle a été dans son lit dans sa chambre et sans aucun problème. Je ne suis vraiment pas déçu de mon achat j étais rassurée d avoir ma puce a côté de moi et de la voir dormir paisiblement quel bonheur. Elle perdait souvent sa tétine pendant la nuit et grâce au cododo c étais très simple j avais pas à me lever du lit pour aller lui redonner puisqu'en étais à côté de moi, le pied. Je le reprendrais pour mon prochain enfant et je le recommande.

    RépondreSupprimer