jeudi 17 septembre 2015

Vacances en Pologne : Auschwitz



C'est un article un peu spécial, pas dans le genre que je fais d'habitude. Il y a quelques jours, nous avons visité Auschwitz avec Jérémy et des amis. Le coeur serré et la gorge nouée, nous avons vu de nos propres yeux l'insoutenable.
C'était vide. Il n'y avait plus aucun déporté , plus personne   et pourtant, en marchant là où des milliers de personnes  ont perdu la vie, j'avais l'impression que mon coeur allait lâcher. J'étais en colère même. En colère à chaque fois que notre guide nous ouvrait une porte pour la énième fois ou qu'elle nous parlait d'une atrocité de plus. Tout au long de la visite nous pouvions voir des images, des clichés qui sortaient tout droit d'un appareil photo volé ou pire encore, celui d'un soldat hitlérien sans scrupule. Il y avait également dans certaines maisonnées des effets personnels appartenant autrefois à des familles, des juifs et d'autres personnes n'entrant pas dans le moule de la société créée de toutes pièces par les nazis. 
Mon seul moyen à moi pour ne pas perdre pied fut de photographier. Non pas par voyeurisme, mais pour me souvenir, pour transmettre et pour que vous aussi vous puissiez vous rendre compte, imaginer. En parler c'est bien, d'ailleurs j'ai eu énormément d'heures de cours à ce sujet. Mais le voir, c'est je pense la meilleure manière de comprendre, comprendre l'incompréhensible au final. Toute cette haine qu'il y avait là-bas... Je pense que si tout le monde avait accès à ces photos, ces cours, cette documentation, il est possible que JAMAIS plus ça ne se reproduise parce que non, ça ne doit JAMAIS plus exister.


































































8 commentaires:

  1. Comme je te comprend .. J'y suis allait quand j'étais au collège et sa faisais mal au cœur tout se qu'on voyait , les douches à gaz , les cheveux et les habits de bébés .... sa brise le cœur l’atrocité et la souffrance qu'ils ont subi ... Il y à aucun mot pour dire se qu'on ressent réellement quand on marche sur leurs pas ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ça... C'est indescriptible ! Pareil ça m'a retourné le coeurs de voir tous ça mais moi j'ai été fort touchée par la taille des lieux... Je me suis demandée comme ce mec (et tout les autres d'ailleurs) ont pu faire continuer ça dans l'excès comment ils ne se sont jamais dit à aucun moment qu'ils allaient trop loin. Comment ont ils pu supporter de faire subir de telle choses monstrueuses à un si grand nombres de personnes... Je pense que je n'aurai jamais aucune réponses à se sujet...

      Supprimer
  2. :/ eh oui... c'est terrible !
    en tout cas les photos sont très "belles" et le N&B très pertinent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci maJulie <3 ça fait plaisir ce que tu me dis... <3

      Supprimer
  3. Tes photos sont juste ..... WAOU !
    J'ai eu des frissons ! Merci pour ce moment de partage ...
    J'ai comme tout le monde étudié cette "période" et j'espere un jour pouvoir aller sur place ... ressentir les choses...
    Merci de nous avoir partagé ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce merveilleux commentaire. Ca fait tellement plaisir ! <3

      Supprimer
  4. Tout d'abord, je tiens à te dire que tes photos sont magnifiques, elles expriment beaucoup de sentiments forts.
    Ensuite, merci pour ce partage, vraiment.
    J'aimerai me rendre dans un ancien camp comme celui-ci mais je ne sais pas si j'aurai le courage de voir la réalité en face.
    En tout cas, bravo pour ce bel article.

    Chloé du blog www.themadnessofmydreams.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci pour ton commentaire, ça me fais vraiment plaisir <3

      Supprimer